BlogGay - Rencontre gay géolocalisée sur PC et Smartphone ! - Cette semaine, nouveaux inscrits - Meetings between gay guys -  rencontres gay et lesbien francophonemeetings gay UKeventi gay in Italiagay ontmoetingen in het NederlandsEventos gay en Españaschwule in 

deutschlandasieOther

BlogGaychat avec des mecs de ta régionZONE DIAL france + 600.000 inscrits | BlogGayVOD 18+ | Rencontres gay & Men's dating |  Gay Vidéo On Demand | Gay WebCam | Suivre BlogGay sur Twitter - Follow on Twitter@BlogGay

Sex and another gay city

Il y a six ans maintenant les hétéros regardaient Carrie Bradshaw en essayant de s'interroger sur les relations hommes/femmes. Il y a six ans j'étais comme eux! Ayant vite compris que ces relations étaient tout sauf logiques et simples, je décidais plutôt de m'intéresser aux relations que moi je vivrai. Les codes qui régissent les relations hétéro sont ils les même que pour les relations homo?
Je m appelle Adrien Lethor et même si je ne suis pas écrivain, jour après jours cette question m'obsède. Mais est-il possible qu'en se posant les bonnes questions au bon moment, nous trouvions les réponses qui nous manquent?

Album photos de Sexandanothergaycity

Home |   Profil |   Physique - Sexualité |   Stats |   Chat Gay

Le blog est décomposé en unités d'énonciation datées, appelés billets ou articles / The blog is broken up into dated units of stating, called tickets or articles Mes Billets/Articles

Titre du billet Période d'essai
Posté le lundi 04/02/2013 à 22h56 RSS signifie Really Simple Syndication


Période d'essai.

Nous concevons tous le couple d'une manière qui nous est propre. Nous avons tous un idéal que nous aimerions atteindre. Ce sont toutes ces attentes et ces espoirs que nous engageons dans le début d'une relation. Mais pour autant comment peut on être sur que la relation que nous débutons comblera toutes ces attentes? Comment être sûr de réussir notre couple? A l'heure ou un couple sur deux fini par se séparer, comment démarrer une relation de manière à ce qu'elle dure dans le temps?

En général le début d'une relation a toujours tendance à démarrer de manière rapide et spontanée. En effet les différentes réactions chimiques dans notre cerveau nous poussent à tendre vers le syndrome de Cendrillon et à nous faire croire que nous avons enfin trouvé le prince charmant que nous attendions depuis si longtemps. Porté sur un petit nuage d'amour tout rose nous nous enflammons et nous persuadons au fond de nous même que l'amour nous sauvera des obstacles à venir. Mais avons nous raisons de faire confiance de manière si aveugle à la passion que nous éprouvons?
Si pour toutes les décisions importantes de notre vie nous prenons le temps de la réflexion en pesant le pour et le contre, en se demandant si ce choix pourra nous rendre heureux, nous sommes loin de réagir de la sorte en amour. Nous sommes juste persuadé que cet amour nous rendra heureux car c'est finalement le seul but de ce sentiment. C'est un fait, au début d'une relation nous ne prenons que rarement le temps de réfléchir et de se poser la question de savoir si la personne qui est avec nous pourra répondre à nos attentes et inversement. Nous voulons aller vite, porté par notre passion ne voyant pas ce qui pourrai bloquer. Tout est pour nous si évident et au final nous nous apercevons que si nous avions mieux analysé la situation, si nous nous étions posé les bonnes questions, nous aurions évité la rupture. Mais cela veut il dire que nous devons considérer une relation comme un investissement à risque?Tout comme les entreprises avec leurs salariés devons nous établir une période d'essai pour notre mec afin d'être sur de ne pas se planter?

Si nous partons du principe qu'il nous faut une période d'essai, un temps de réflexion, une période de flottement afin de déterminer si ce mec est le bon, il faut que nous établissions une grille de référence contenant nos attentes et ce que l'on ne veut pas. Mais comment être sur que l'autre sera apte à nous combler sur toutes nos attentes? Car comme pour tout, dans un couple il nous faut faire des concessions car bien évidemment la perfection ne peut être atteinte. Nous réfléchissons alors aux points sur lesquels nous pouvons laisser du terrain et établissons un ordre des priorités. Car en fait c'est cela aussi le couple: faire des concessions. Accepter de ne pas être complètement heureux sur un point qui nous est secondaire, pour l'être pleinement sur un autre qui nous est essentiel. Nous apprenons alors à accepter chez l'autre des choses qui nous chagrine un peu car nous savons qu'en contrepartie il nous comblera pleinement avec d'autres. Etre heureux en amour signifie t-il alors d'accepter d'être quelque part un tout petit peu frustré? Croire à l'amour parfait ne serait bel et bien qu'une vaste utopie?

Nous devons tous prendre le temps à un moment ou à un autre. Prendre le temps nous permet de limiter nos erreurs et nous invite à mieux comprendre l'autre et son point de vue. Nous savons tous où nous voulons aller dans la vie. Mais est-ce que nous nous posons la question de savoir où veut aller l'autre? En prenant le temps nous pouvons confronter nos visions de la vie et voir si elle sont compatibles. En comprenant l'autre nous sommes ensuite capable de faire les concessions nécessaires à la construction d'un bonheur commun. Car finalement tout le monde vous le dira: l'amour n'est fait que de concessions. Tout l'art réside à leur attribuer la juste importance.

Titre du billet Mon contrat prévoyance rupture
Posté le mardi 17/04/2012 à 00h45 RSS signifie Really Simple Syndication


Mon contrat prévoyance rupture

Il est bien connu que dans le déroulement d'une relation, l'étape la plus difficile à vivre est la rupture. Et même si nous nous voilons le plus souvent la face à son sujet elle est malheureusement inévitable dans la grande majorité des cas. En fait peu de gens pensent réellement à la rupture de leur relation en cours. Logique me direz vous. Lorsqu'on vit quelque chose d'agréable on ne souhaite pas en voir la fin. Et pourtant... De plus en plus de nos jour la vie nous pousse à anticiper les choses. On prévoit sa retraite, son épargne, ses vacances, ses éventuels accident et même son enterrement. Oui, nous anticipons toutes ces choses parfois très peu joyeuse pour y faire face le mieux possible une fois que nous y sommes confronté!
Alors si nous pouvons anticiper tout cela, ne pouvons nous pas aussi anticiper de la même manière notre rupture pour y faire face le mieux possible une fois que celle ci survient?

Dans notre époque moderne la façon la plus répandue d'anticiper la rupture reste le fameux contrat de mariage ou contrat prénuptial. Ce contrat très prisé des hommes fortunés qui veulent préserver leur capital d'une femme un peu trop gourmande est en effet une bonne solution. Mais pour nous qui n'avons pas accès au mariage ce type de contrat a t il un sens? Même si d'autres alternatives s'offrent à nous comme notre cher PACS pouvons nous pour autant parler de contrat prénuptial gay? Et après tout si l'union de deux êtres qui s'aiment est basé sur la confiance, comment dire à l'autre que même si nous l'aimons nous aimons plus encore nos propres intérêts?
Au delà de l'aspect financier anticiper notre rupture est toujours délicat. Surtout si nous en parlons avec l'autre. Car anticiper la rupture inclue forcément que nous y pensons, que cette idée nous est passée par la tête ou pire que nous y songeons régulièrement. Penser alors à quelque chose de négatif fait forcément de nous quelqu'un de pessimiste, qui ne voit que les mauvais aspects de la vie. Certains prendrons même cela pour l'envie réelle de se séparer de l'autre. Mais si vous parler à quelqu'un de votre plan d'épargne retraite, de votre garantie accident de la vie ou même de votre contrat obsèques, il vous répondra que vous êtes quelqu'un de prévoyant, de censé voir même de raisonnable. Alors pourquoi une telle différence d'opinion entre ces différentes étapes de la vie? Pourquoi ne voulons nous à ce point ne pas penser à la rupture amoureuse? Cette idée est elle a ce point insupportable?

Quelque soit la raison, il est toujours très délicat d'anticiper sa rupture. Que ce soit à cause de notre peur panique de l'avenir et de l'inconnu ou de notre peur de perdre une partie de nos biens matériels, il y a de nombreuses raisons qui nous pousse à songer à la fin de notre relation. Mais tout comme l'idée de notre mort nous pousse à vivre pleinement notre vie, à nous dépasser jour après jour et à en profiter au maximum car nous savons justement qu'elle n'est pas éternelle, l'idée de notre rupture ne peut elle pas nous pousser à vivre plus intensément notre relation amoureuse et à en apprécier d'autant plus chaque instant?

Titre du billet Ma vie, mon ex, mes emmerdes.
Posté le samedi 18/06/2011 à 23h31 RSS signifie Really Simple Syndication


Ma vie, mon ex, mes emmerdes.

C'est quelque chose que tout le monde connait au moins une fois dans sa vie. Une chose qui nous blesse et nous fait très mal sur le coup mais dont au final nous tirons un enseignement qui nous aidera à ne plus répéter les erreurs du passé. Tout comme la douleur elle nous est nécessaire pour que nous puissions affronter le monde et sa réalité, car sans elle nous ne pourrions peut être pas savourer le sentiment amoureux et l'appréhender avec assez de recule. Cette chose si douloureuse mais néanmoins incontournable dans notre vie sentimentale: la déception amoureuse.

Le problème avec la déception amoureuse ça n'est pas tant le chagrin ou le mal être qu'elle génère une fois passé mais plutôt ce qu'elle laisse derrière elle, à savoir notre ex. Car si le chagrin est passager et fini par disparaitre avec le temps, notre ex lui demeure. Alors comment gérer le fait de savoir que quelqu'un que nous avons aimé, avec qui nous avons partagé un bout de notre vie mais envers qui nous avons la plus grande colère, soit lui toujours présent dans notre vie, nous rappelant sans cesse l'échec que nous avons vécu? Une question se pose alors: doit on continuer à voir notre ex au risque de souffrir plus longtemps encore ou bien doit-on l'effacer définitivement de notre existence?

Il y a en la matière deux école: celle qui efface tout afin de pouvoir commencer à écrire une nouvelle page et qui reste attaché au passé car ce dernier fait partit intégrante de ce que nous somme et qu'il est inutile de chercher à le renier car cela reviendrai a renier ce que nous sommes.
Certains de mes amis entretiennent de bonnes relations avec leur ex. Ils deviennent pour eux de bons amis et parfois des confidents. Mais vouloir continuer à entretenir une relation avec quelqu'un qui au final nous a fait souffrir est il bien sain? En quoi rester amis avec notre ex peut il nous faire évoluer pour notre vie future?
Le passé est le passé et il faut savoir regarder vers l'avant et non en arrière si nous voulons avancer disent certains. Et pour cela il faut savoir faire table rase du passé. Se débarrasser de tout ce qui a été pour pouvoir construire quelque chose de nouveau. Couper les ponts avec notre ex nous permet de pouvoir se libérer du poids du passé et nous permettre d'avancer sereinement tout en nous rappelant les erreurs à ne plus commettre.

Il y a deux façon de réagir face à une rupture. Dans le premier cas nous nous disons que notre ex est le pire des cons car il nous a fait souffrir et nous ne lui pardonnons pas. Dans ce cas nous commençons à nourrir une animosité farouche à son égare et nous ne voulons plus le voir car nous savons qu'il sera néfaste pour nous de continuer à le voir. Dans ce cas nous coupons les ponts avec lui et recommençons autre chose en gardant à l'esprit l'erreur que nous avons commise afin de ne plus la réitérer.
Et puis il y a le cas ou nous nous disons que nous avons partager des sentiments, des émotions avec ce mec et que au final les affinités qui ont fait que nous avons été amants peuvent aussi faire que nous soyons amis. Et alors nous nous employons à glisser doucement de la relation d'amants à celle d'amis.

Décider de ce que nous allons faire de notre ex n'est pas chose facile. Si les sentiments et les émotions sont passagère, notre ex lui reste bel et bien présent après notre rupture que nous le voulions ou pas.
Mais au final la décision de continuer à voir notre ex ou de le rayer de notre vie n'est elle pas tout simplement lié au fait de s'être fait largué ou bien d'avoir largué l'autre?

Titre du billet Ever ever after...
Posté le mercredi 20/10/2010 à 17h32 RSS signifie Really Simple Syndication


Ever ever After...
C'est un grand fantasme pour beaucoup de femmes hétéros: la quête du prince charmant sur son beau cheval qui se solde par LA rencontre et le baiser final sur un fond de musique pop folk. Même si ce fantasme est typiquement féminin on le retrouve néanmoins chez les pédés. Ce qui, au final est assez étonnant vu que notre degré de romantisme est a peu près égale à celui d'un singe en rut...
Mais le fait est que ce fantasme est toujours présent pour certains d'entre nous qui rêve de la vie hétéro qu'ils n'auront de toute façon jamais.
Alors partons du principe que dans le monde merveilleux de princesse Sarah, Brian trouve le Dylan qui est fait pour lui et après une longue lutte digne des plus grandes comédies romantique il parvient à le conquérir et obtient son happy end de princesse. Que va-t-il se passer? Que doit-il arriver? Qu'est-on censé faire une fois le grand amour enfin trouvé?
Ma marraine à pour habitude de dire que "c'est dans l'ordre des choses d'avoir un enfant et de se marier, passé un certain temps de vie commune." Ce à quoi je lui répond toujours qu'on est jamais assez vieux pour mourir. Pour elle la suite du happy end est claire: se marier et avoir des enfants et la maison de barbie, l'argent étant un petit plus. Mais problème: comment réaliser ce merveilleux plan quand on est homo et qu'on ne peut faire ni mariage ni bébé? En est-on donc réduit au Pacs et à l'adoption d'un petit chinois?
Lorsqu'ils arrivent à la retraite les hétéros se découvrent souvent une nouvelles vie. Certains attendent patiemment la retraite pour pouvoir être enfin libérés du travail et avoir foutu leurs gosses dehors. Ils voyagent alors et font tout ce que jusque là, ce qu'ils avaient tant voulu étant jeunes les avait empêché de faire. Mais alors pourquoi vouloir se mettre des chaînes au départ de la vie en sachant pertinemment qu'elles vous empêcheront de faire ce à quoi vous aspirez vraiment?
Alors que pour certains la retraite est un déclic, pour d'autre c'est le divorce. Les études se font de plus en plus significative à ce sujet: les jeunes divorcés vivent une seconde vie après la séparation. Ils ont souvent vécus avec des chaînes toute une partie de leur vie et revivent une fois ces chaînes brisées. Alors une nouvelle fois pourquoi vouloir se mettre des entraves dont nous seront soulagés d'être libéré plus tard? Pourquoi courir à sa perte si tôt?

Au final si l'on prend le modèle hétéro, la suite du conte de fée n'est pas si reluisante que ça. Les enfants grandissent et vous êtes content de vous en débarrasser une fois majeur parce que soit ils vous font chier, soit ils vous coûtent trop cher, soit ils vous empêchent de vous accomplir vraiment, soit tout cela à la fois. Le mariage que l'on croit solide vole en éclat et l'on découvre que l'on a passé une partie de sa vie à rêver pour rien alors que les choses que nous souhaitions vraiment sont là, juste devant nous.
Alors pourquoi devrions nous en tant qu'homo suivre la même voie? Pouvons nous vraiment copier le modèle de la réussite familiale hétéro ou essayons nous simplement de la copier vainement? Et surtout pourquoi prendre le risque comme un couple hétéro sur deux de courir au désastre?

Titre du billet Plus tard moi je serai…
Posté le dimanche 11/04/2010 à 23h28 RSS signifie Really Simple Syndication


Plus tard moi je serai…

C’est une question qui nous taraude depuis notre plus jeune âge. Une question que très tôt nous sommes obligés de nous poser : qu’allons nous faire plus tard ?
Lorsqu’on est enfant la réponse prend souvent la forme d’un métier ou d’une activité quelconque. Les filles veulent être danseuse et les garçons pompier. Le schéma est le même pour notre avenir sentimental, nous voulons nous marier et vivre heureux avec la personne que l’on aime. Lorsqu’on est enfant au final les choses sont relativement simples. Nous savons très tôt quel tournant prendra notre vie. Arrivé à l’âge adulte en revanche les choses prennent un tournant radical et la vision simple de notre enfance se complique brusquement. On découvre que la réalité nous oblige à prendre une autre route que celle que nous avions prévue étant enfant. Cependant cet état de fait ne s’applique pas uniquement à notre avenir professionnel. Notre vie sentimentale elle aussi ne prend pas toujours la tournure que nous voulions. Et même si nous voulons suivre un plan précis en matière d’amour et de relation encore faut il savoir ce que l’on veut réellement pour nous et notre avenir sentimental.
Force est de constater que dans le milieu gay, les mecs sont souvent indécis. Là ou les femmes sont sûres d’elles et savent exactement ce qu’elles veulent, les mecs eux ne savent qu’hésiter, presque incapable de prendre deux décisions identiques. C’est un fait, soit les mecs veulent le beurre et l’argent du beurre, ou dans le cas présent une relation stable mais tout en conservant leur liberté, soit ils ne savent carrément pas ce qu’ils veulent, tantôt une relation, tantôt le célibat.La question se pose alors: les mecs savent ils vraiment où ils veulent aller ?
Même si tomber amoureux n’est jamais facile à gérer, il faut tout de même essayer de garder un certain cap. Dans le cas présent il faut savoir au début de la relation prendre des décisions et s’y tenir. Soit on prend la décision de rester sur un simple flirt léger et sans vraiment d’avenir, soit on prend la décision de vouloir plus et de s’investir complètement dans la relation. Et si l’on choisit la seconde option c’est en connaissance de cause et sachant tout ce que cela va impliquer par la suite pour soi et pour le partenaire. On ne peut clairement pas nourrir des espoirs chez l’autre pour au final prendre peur et faire machine arrière. Est-ce là la flagrante lâcheté masculine face aux sentiments que nous reprochent les femmes ? Tout les mecs sont-ils si prompt à ne pas savoir ce qu’ils veulent ? Et si c’est le cas, sommes nous réellement fait pour vivre en couple ?
Trouver l’amour n’est déjà pas une chose facile. Trouver la bonne personne au bon moment et avoir l’attirance réciproque. Tout cela n’est déjà pas simple alors si en plus nous jouons les abrutis irresponsables en détruisant les espoirs de l’autre par nos indécisions successives après avoir laisser entrevoir un avenir, comment pouvons-nous prétendre au bonheur amoureux ? Au final ne serait-il pas plus facile d’arrêter de se poser toutes ces questions et d’écouter plus nos émotions pour essayer enfin d’atteindre ce à quoi nous aspirions étant enfant ?

[1 - 2 - 3 - 4 - 5]

Haut de page | Le contenu de ce blog est publié sous la seule responsabilité de son auteur Sexandanothergaycity | Copyright © 2018 BlogGay
Hébergement gratuit de blogs BlogGay.com | ZeGay | RebeuGay | BlogGayvod.com | Nous suivre sur Twitter | Signaler un abus